Que faut-il penser du Fintech ou « Finance et Technologie3 ?

Ces start-ups qui concurrencent les banques prennent de plus en plus de places sur le marché. Ils utilisent en effet les nouvelles technologies pour pouvoir servir facilement et intelligemment les consommateurs. Il est vrai qu’ils s’avèrent plus pratiques dans leurs services comme le prêt ou le mode de paiement. Toutefois, ils présentent également plus de risques que les banques traditionnelles.

Tour d’horizon sur ces start-ups

start-upsCe sont de nouveaux acteurs dans le monde de la finance et de la banque. Ces petites entreprises proposent leurs services en ligne grâce à de nouvelles technologies. Ses services vont bien au-delà des simples prestations des banques comme les comptes bancaires et les prêts. Le Fintech propose des services financiers plus innovants comme le crowdfunding. Quoi qu’il en soit, il s’appuie plus particulièrement sur les besoins quotidiens des consommateurs comme les outils de gestion de portefeuille ou les solutions de paiement, le tout disponible en ligne et sur mobile. Ces petites entreprises gagnent de l’argent en prélevant une commission sur les sommes rassemblées. Il faut noter que tous les Fintechn ne proposent pas les mêmes services. En guise d’exemple, il y a entre autres le Slimpay qui propose un système de paiement récurrent grâce au prélèvement automatique. Il y a aussi le lending club, qui est plutôt une plateforme favorisant les prêts entre particuliers.

Est-il plus rassurant que la banque traditionnelle ?

crowdfundingLa croissance du Fintech est monumentale. Toutefois, il faut dire qu’il présente bien plus de risques que les banques traditionnelles. Ses services sont très pratiques et moins coûteux. Les risques d’argent occulte, d’instabilité financière et de cybercriminalité sont par contre non négligeables. Les Fintech n’ont pas d’établissement physique. Tout se gère en ligne. D’où le risque de violation de leurs systèmes informatiques et des données de leurs clients. Le Fintech présente également une solution facilement accessible pour le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais le risque le plus grave pour les consommateurs est les pertes substantielles qui peuvent porter atteintes à leurs comptes.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *