Souscrire un prêt d’honneur pour démarrer son entreprise

Si la création d’entreprise attire de nombreux jeunes en quête d’investissements rentables, elle est aussi un parcours parsemé d’embûches. Entre la lenteur, la lourdeur des procédures administratives et la difficulté de trouver les financements nécessaires, les entrepreneurs ont vraiment du mal à réussir leur projet. Alors pour faciliter la tâche, de nombreux organismes proposent leur aide au dirigeant comme la souscription au prêt d’honneur. Mais de quoi s’agit t-il et comment ça marche ? Voici les réponses à vos questions.

Une source de financement très avantageuse

Le prêt d’honneur est octroyé à un entrepreneur souhaitant créer ou reprendre une activité commerciale. A un taux zéro et nul besoin de garantie personnelle ni réelle, il permet à son bénéficiaire d’augmenter son apport personnel, qui peut l’affecter en compte courant ou bien en capital selon son choix. C’est donc une alternative idéale au prêt bancaire mais aussi la solution idéale pour convaincre les banques d’accorder un prêt. C’est pourquoi les analystes financiers le considèrent comme un prêt à « effet levier ».
Un autre point fort du prêt d’honneur est la possibilité de cumul. Le prêteur a le droit de souscrire plusieurs prêts d’honneur relevant de différents organismes, pouvant aller de 9200 à 15000 euros selon la solidité du projet d’entreprise.

Ce qu’il faut faire pour bénéficier du prêt

Il n’est pas superflu de rappeler que le prêt d’honneur est un crédit accordé uniquement à une personne physique, les personnes morales ne peuvent pas en bénéficier. Pour l’obtenir, il faut envoyer une demande d’aide pour création d’entreprise à une plateforme comme Réseau Entreprendre, France initiative, France Active ou l’ADIE, avec tous les dossiers nécessaires requis par l’organisme. Il faut prouver dans le dossier la viabilité et la possibilité de réussite du projet. L’idée c’est de convaincre le prêteur qui après la première sélection devrait convoquer le candidat sélectionné à une interrogation orale.
Une fois le prêt accordé, le délai de remboursement varie entre une période de 3 à 5 ans et un suivi obligatoire par un comité personnalisé est fait tous les 3 mois durant toute la durée du remboursement pour assurer la réussite du projet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *